dimanche 28 novembre 2010

L'hiver.

L'echappée belle...

samedi 27 novembre 2010

Poésie...

"La neige de l'âme a ses
Flocons de baisers, d'images
Qui s'enfouissent dans l'ombre
Ou le jour de la pensée".

Federico Garcia Lorca.
Chanson d'automne.

Ce que m'inspire la neige...















Marine on me dit qu'elle te ressemble...

vendredi 26 novembre 2010

Première neige...






















P'tits piafs l'hiver.
La neige silencieuse est tombée cette nuit.
Hier soir, j'ai allumé un four, orange et vivant dans le noir profond.
P'tit coup de folie avec le vent joueur, c'était pas sage, pas vraiment.
Des oiseaux lustrés en sont sortis...
Ce matin,  j'les ai installés dans le jardin, dans la neige fraîche histoire de voir si ça faisait joli.
Poésie du moment, mon coeur.
Ephémère.

Chimère...

vendredi 19 novembre 2010

jeudi 18 novembre 2010

P'tit mot du matin... ritournelle.

"Les contes de fées c'est comme ça.
Un matin on se réveille.
On dit: "Ce n'était qu'un conte de fée..."
On sourit de soi.
Mais au fond on ne sourit guère.
On sait bien que les contes de fées
c'est la seule vérité de la vie."

St Exupery. Lettre à l'inconnue.

P'tits piafs de novembre.

Rakus p'tits porte bonheur, mon coeur.

mardi 16 novembre 2010

Tourbillon.

Poème.

"Les houles, en roulant les images des cieux,
Mêlaient d'une façon solennelle et mystique
Les tout-puissants accords de leur riche musique
Aux couleurs du couchant reflété par mes yeux".


La vie antérieure
Les fleurs du mal.
Baudelaire.

lundi 15 novembre 2010

P'tit mot

"Aimer c'est voyager sur les ailes de l'allégresse".
François Gagol.

samedi 13 novembre 2010

dimanche 7 novembre 2010

P'tit mot...

"Le corps des femmes est un fleuve aussi qui emporte le chagrin".

Extrait de dialogue du film d'Aleksei Fedorchenko
"Le dernier voyage de Tanya".

Les chats...

...Au fond du jardin l'atelier.
Le lierre s'enlace aux fenêtres, où défilent les nuages de novembre.
Les herbes folles se sont figées avec les premières gelées.
Déjà l'odeur blanche de la neige. Peinture monochrome.
Seules les roses rouges s'acharnent de couleurs.
Et le bleu?! Oui, le bleu de l'âme présent et vivant.
Les chats me guettent et me suivent pour une caresse. Ils dansent et jouent. Attrapent mon coeur. 
Me distraire de ma terre, capter mon attention, p'tit geste d'amour, c'est si précieux.
Leurs yeux jaunes m'observent.
Je m'installe silencieuse le pinceau à la main. Les chats curieux calment leur jeu, et m'entourent de leur présence de velours. Alors, je commence mon voyage vers l'imaginaire.

samedi 6 novembre 2010

Bella.

lundi 1 novembre 2010

P"tit mot...

"Pour s'écrire
ne faut-il pas d'abord
être séparés?"

Abdellatif Laâbi.
Oeuvre poéique II

Mon coeur qui danse.






















Captif, libre et joyeux, palpitant, rouge vie
Oiseau sauvage, aimanté, en dehors de moi même qui me mène au rythme endiablé de ses battements. Une promesse alors, un mot, un regard, un rendez-vous à la terrasse d'un café lui redonne espoir. S'y accrochent,  la lumière fragile de la ville qui scintille dans le noir, le silence d'encre comme une présence, l'eau  profonde et brumeuse du lac mystérieux, qui dévore les secrets. J'y ai jeté quelques larmes qui depuis dessinent l'onde éphémère. Tout me semble beau, doux et passionné à la lumière de mon coeur qui danse.

F.C

La danse...